Aide nationale à la création pour les arts de la rue 2021

ministère de la Culture
Date limite de candidature le 15 février 2021

Cette aide concerne des projets de création, toute discipline confondue, prenant en considération l’espace public. Les demandes sont présentées par des structures professionnelles de création et notamment des compagnies des arts de la rue, ainsi que des producteurs délégués auxquels le(s) artiste(s) aurai(en)t délégué par contrat la responsabilité de la mise en œuvre du projet.

Critères d’éligibilité

Un même porteur de projet (artiste, compagnie, producteur délégué) ne peut présenter qu’une demande d’aide par année civile. Il ne peut bénéficier d’une telle aide deux années de suite, quel que soit le projet. Il ne peut présenter une nouvelle demande d’aide pour un projet qui a déjà fait l’objet d’un avis défavorable dans le cadre de ce dispositif, au cours des cinq années précédentes. Cette aide n’est pas cumulable avec une aide Écrire pour la Rue, la même année sur le même projet. En revanche, elle peut être cumulée avec des soutiens de droit commun (aides au projet ou conventionnement en DRAC).


Critères d'analyse et d'évaluation 

Les dossiers présentés devront expliciter les intentions et les propos artistiques du projet. Il sera porté attention aux aspects suivants :

  • l’originalité du projet et sa contribution à la diversité de la création;
  • l'inscription du projet dans la démarche globale de la compagnie et/ou des artistes dans leurs parcours  ;
  • l'équipe artistique et les éventuelles collaborations sollicitées  ; 
  • la prise en compte de l’espace public et la relation au public dans le propos du projet  ;
  • le dispositif scénique et le rapport au public (spectacle déambulatoire, en fixe, installations, .…)  ;
  • l’ampleur du projet eu égard à son ambition artistique, à ses modalités de production et aux compétences mises en œuvre. Le soutien est apporté aux projets dont l’envergure nécessite une aide supplémentaire en complément des crédits attribués dans le cadre des soutiens de droit commun (aides au projet ou conventionnement)  ;
  • les perspectives de diffusion du projet et sa viabilité économique (un prévisionnel de tournée doit être joint au dossier)  ;
  • les conditions de réalisation du projet (répétitions, résidences...) et la politique salariale  ;
  • le montage de la production (coproductions, soutiens divers...). Le budget présenté doit comporter d'autres ressources que l'aide demandée à l'Etat, celle-ci ne doit pas être majoritaire. Une attention particulière sera apportée aux projets dont les coproducteurs sont multiples et répartis sur l’ensemble du territoire national. 

 

Pour plus d'informations